Suzhou

 
 
 

La petite ville de Suzhou, appelée Wu dans l’antiquité, est située dans le delta du Yangtsé, à l’ouest de Shanghai. Elle est sillonnée de part et d’autre par des canaux qui sont enjambés par près de 168 ponts.

Suzhou

On surnomme d’ailleurs la ville : la "Venise d’Orient".

Suzhou

Les splendides jardins classiques font la renommée de la ville, inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Suzhou, c’est aussi une ville culturelle qui a une très longue histoire. En 514 avant Jésus-Christ, son fondateur le roi He Lu chargea son ministre Wu Zixu d’édifier l’une des plus grandes et belles cités de Chine.

Suzhou, alors baptisé Gusu devint ainsi la capitale du royaume Wu, l’un des principaux Etats de Chine de l’Est pendant la période des Printemps et Automne (770-476 av. J.-C.). La construction du grand canal, en 610 reliant Pékin à Hangzhou, via Suzhou a favorisé l’essor économique et culturel de la ville. En effet, elle devint une étape incontournable pour les navires marchands et constituait une paisible retraite pour les célèbres poètes et lettrés.

Sous les Song du Nord (907-1279), l’empereur Zhao Ji fit transporter par le canal des myriades d’arbres, des fleurs et des rocailles du lac Taihu pour aménager son jardin impérial. Il véhiculait ainsi l’image d’extrême richesse des villes de Suzhou et de Hangzhou. D’ailleurs, un dicton de l’époque désignait comme "deux villes prospères dans tous les sens du terme, de véritables palais céleste sur terre".

En 922, Qiao Liao, le roi de Yue modernisa la ville et elle devint le symbole urbain des Song avec un espace qui s’organisait autour d’un fabuleux réseau de canaux et de rues se coupant à angle droit. En outre, elle comprenait un système de régulation artificielle permettant de maîtriser les crues du Yangtsé.

Au XVe siècle, Suzhou devint le plus grand centre de production de soie de l’Empire. L’art paysager des jardins, élaboré dès le Xe siècle s’épanouit à cette période avec la construction de nombreuses résidences de maîtres destinées à l’élite intellectuelle et aux riches marchands.

Durant le XXe siècle, Suzhou est assiégé pendant la révolte des Taiping et fut ensuite ouverte au commerce international. Elle fut également occupée par les troupes japonaises en 1937. Par la suite, la ville constitua l’un des bastions du Parti nationaliste Chinois, le Kuomintang.

Promue au rang de Zone de développement économique dans les années 80, la ville de Suzhou a repris un rôle important dans la stratégie économique du pays.

La ville historique de Suzhou a su conserver la richesse et la beauté de son patrimoine. En outre, les visiteurs apprécieront la tranquillité des jardins classiques.

Les canaux, l’ancienne architecture et les espaces verts donnent à la ville une atmosphère tranquille et hors du temps.

 
 

2 Responses

  1. Adrien dit :

    168 ponts?! Ca en fait des choses à voir.
    J’ai prévu d’aller à Suzhou pour ma prochaine excursion en dehors de Shanghai.

  2. voyage bali dit :

    ce qui est vraiment venise de l’Asie, la rivière et la structure de la ville est très belle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *